Les différents types de gratte langue

Accessoire d’hygiène presque ignoré du grand public européen, le gratte langue provoque la curiosité. En Inde, on le retrouve dans la routine du matin, l’utilisation du gratte-langue est présente dans les pratiques depuis des générations et fait partie du quotidien.

Il en existe de toutes les formes et à tous les prix : du simple morceau de bois pour les petits budgets au véritable morceau de cuivre pour les personnes plus aisées.

Depuis plusieurs années, on a remarqué dans nos pharmacies un genre de gratte-langue plus sophistiqué en plastique ou en silicone dont les prix pouvant atteindre une dizaine d’euros.

Mauvaise haleine : Comment un gratte langue peut nous faire éviter ce problème ?

Lorsque nous mangeons et buvons, des débris alimentaires se retrouvent écroués dans les cavités de la langue. La mauvaise haleine est due à l’accumulation de bactéries, de germes, de résidus alimentaires en dégradation, de champignons et autres toxines.

Se débarrasser de ces bactéries peut aider grandement à rafraîchir votre haleine.
L’utilisation fréquente d’un gratte-langue permettra de lutter efficacement contre la multiplication bactérienne responsable de la mauvaise haleine.

Origine du gratte-langue

Dans la médecine Ayurvédique, l’utilisation du gratte-langue sert de rituel de purification et remonte à plus de 5000 ans.

Trouvant ses origines dans l’Inde Antique, cette médecine traditionnelle douce ou éventail cherche à maintenir en bonne santé celui qui la pratique. Elle permet également de guérir certaines maladies et pousser à la réalisation de soi, selon les croyances indiennes.

Pour prendre soin de soi au quotidien, plusieurs techniques entrent en jeu. Parmi ces habitudes on retrouve l’utilisation du gratte-langue.

En effet, l’usage quotidien de cet outil au réveil permet de détoxifier l’organisme de tout ce qui pourrait être nocif à son bon fonctionnement.

La médecine Ayurveda considère la santé digestive comme un fondement de la santé générale, voilà pourquoi la langue, élément clé dans la digestion, fait l’objet de soins particuliers.

Quel rapport entre une mauvaise haleine et une mauvaise hygiène de la bouche : dents, gencives et langue ne doivent pas être négligés.

Plus fraichement, une étude menée en 2004 par des chercheurs de l’Université de Sao Paulo au Brésil a montré des résultats plus étonnants :

Une réduction de 75% des composés soufrés volatils (CSV) malodorants par raclage de la langue, contre seulement 45% des CSV lorsque la brosse à dents était utilisée pour nettoyer la langue.

Les études sont claires, le lien est bien établi entre une bonne hygiène dentaire et une haleine fraîche.
Elles mettent également en évidence que la qualité de l’outil (gratte langue) utilisé, joue amplement sur les résultats obtenus.

Comment choisir un gratte-langue ?

Aujourd’hui, les gratte-langues sont déclinés sous plusieurs formes et matières. Parfois, nous nous sentons un peu perdus devant autant de choix.

Différents types de gratte langue, selon la matière de fabrication :

Gratte langue en cuivre : le plus traditionnel

Matériau robuste et durable, c’est la matière traditionnellement utilisée pour fabriquer les grattes-langue. Le cuivre présente plusieurs avantages :

  • Utilisé depuis des siècles
  • Difficile de tordre ce matériau, il reste bien en place
  • Pas de risque d’allergie au contact

Cependant, le cuivre présente quelques inconvénients :

  • Au contact de l’eau, il peut rouiller
  • Nécessite un entretien fréquent pour ne pas s’abimer
  • Il est plus cher

Gratte langue en acier inoxydable : le plus durable

Son métal est plus durable. D’ailleurs, depuis plusieurs années on remarque que l’acier inoxydable remplace peu à peu le cuivre en raison de ses nombreux avantages.

Avantage de ce métal :
  • Matériau dur et résistant qui ne se tord pas
  • Ne rouille pas au contact de l’eau
  • Facile à nettoyer
  • N’est pas sensible à la température et peut par conséquent être nettoyé à l’eau bouillante
  • Nécessite peu d’entretien
  • Pas risque d’allergie de contact

Malgré tous ses avantages, ce type de gratte langue représente un important inconvénient. Il est en effet plus cher que le celui en plastique.

Gratte langue en caoutchouc synthétique : le plus moderne

Les grands fabricants de produits d’hygiène buccale proposent désormais des grattes-langue en caoutchouc synthétique ou en silicone. Cette matière permet d’avoir des formes et des couleurs variées.

Parmi ses avantages, on cite :
  • Facile à manipuler et ne glisse pas dans la main
  • Matériau souple et agréable sur la langue
  • Moins cher si on le compare avec le métal
  • Design coloré et séduisant
Quelques Inconvénients :
  • Attrape la chaleur et le froid
  • Matériau qui peu mal vieillir
  • Pas de recyclage
  • Risque d’allergie au contact

Gratte langue en plastique : le moins cher

Des fabrications de moyenne gamme produisent de plus en plus ce modèle notamment, grâce à son bas prix.

Parmi les inconvénients on cite :
  • Sensible à la température
  • Une courte durée de vie
  • Polluant à produire et non recyclable
  • Trop souple et donc peu efficace

En plus du matériau, la classification des grattes langue se fait par forme et par type. En effet, on distingue plusieurs formes de gratte langue :

  • La forme en U avec poignée : C’est une forme traditionnelle, mais moderne dans sa version ergonomique, pour une prise en main efficace.
  • Forme dont la tête est triangulaire : la plus high-tech, disponible uniquement pour les modèles plastiques
  • Forme dont la tête est arrondie : largeur limitée au rendez-vous

Différents types de grattes langue :

  • Une rangée de gratte langue, en forme en U qui assure la maitrise de la pression sur la langue. C’est facile à la nettoyer. En plus, elle permet de nettoyer une surface plus large en un seul passage. C’est une conception simple, efficace et logique.
  • Plusieurs rangées, qui permettent le nettoyage de la langue en un seul passage. Par contre, il est difficile de nettoyer le gratte langue. En le comparant avec un outil à une rangée, ce type de surface plus petite nécessite plus de passages et manque de précision.
  • Avec poils : cela revient à se brosser la langue avec une brosse à dents classique, pas d’intérêt donc d’utiliser ce type de gratte langue. De plus, il est difficile à nettoyer et se transforme rapidement en un nid à bactéries. Il ne fait que brosser la surface, n’est pas efficace et présente un risque d’irritation pour la langue à cause des passages répétées.

Les études sur le sujet de l’utilisation des grattes langue sont formelles. Comme déjà annoncé, le nombre de bactéries présentes sur la langue est considérablement inférieur après l’utilisation d’un gratte-langue.

Les utilisateurs eux-mêmes perçoivent des améliorations non-négligeables : amélioration des problèmes de mauvaise haleine, meilleur confort digestif, goût des aliments retrouvé et même une meilleure santé générale. Il est donc temps de s’y mettre !

(11)